AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TC N°1 - THE FUNERAL.

Aller en bas 
AuteurMessage
THE RAVEN KING

avatar

○ Messages : 141

SEEDS OF GOLD
Relationship:
RP:

MessageSujet: TC N°1 - THE FUNERAL.   Sam 18 Nov - 20:22

tc n°1
funeral.



Mary Wallace était morte il y a déjà deux semaines, mais elle restait le sujet dont tout le monde discutait à Carningsby. En l'absence de communiqué officiel qui ait su convaincre la population, chacun y allait de sa théorie ou de son commentaire. C'était du jamais vu ici dans cette petite ville d'ordinaire si calme, où chacun se connaissait et savait tout sur tout. Que lui était-il donc arrivé ? Que fichait-elle là bas près de la rivière ? Une punition méritée d'après certaines gamines  jalouses, un accident pour la plupart, et l'objet d'une malédiction pour d'autres. Une chose était sûre cependant : même décédée elle continuait à faire parler d'elle, en bien ou en mal. Et histoire de parfaire ce souvenir écorné, sa famille décida d'organiser une veillée nocturne en son honneur. Ainsi des tracts furent distribués, une annonce publiée dans le journal, à grand renfort de bouche à oreille. La grand marche prendrait son départ devant la mairie pour finir à l'endroit où ils l'avaient retrouvé, dans un des nombreux virages dangereux de Silent Creek.

Vous l'aurez donc compris, que votre personnage soit là par volonté ou qu'on l'ait forcé, il est temps pour vous de vous joindre aux proches et amis de la victime en prenant un flambeau pour participer à cette procession silencieuse. Mais il semblerait que vous ne soyez pas seuls, étrangement ce soir, la lune scintille d'une aura mystérieuse, et les corbeaux d'ordinaire en retrait ne cessent de croasser sur le toit des bâtisses givrées.

Finalement les anciennes ont peut être raison, et si une part de surnaturel se glissait dans tout ça ?

----------------

Vous êtes donc invités à participer à ce TC en postant à la suite. Il n'y a pas d'ordre particulier, ni de règles si ce n'est de privilégier les réponses courtes pour faciliter la fluidité des réponses.  Amusez vous bien, et gardez l’œil ouvert, car on sait jamais ce qui pourrait arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://listentotheravens.forumactif.com
Aaron Corrigan

avatar

○ Messages : 20
○ Job : petits jobs pas forcement légaux
○ Relationship status : célibataire, trop honteux des sentiments qui sont dans son coeur

SEEDS OF GOLD
Relationship:
RP: disponible

MessageSujet: Re: TC N°1 - THE FUNERAL.   Dim 19 Nov - 10:33

Aaron ne savait pas trop ce qu'il était venu faire ici. Il ne connaissait pas la victime tant que ça, et d'ordinaire il ne participait pas aux événements de la ville, n'aimant pas les grands rassemblement. Pourtant, quelque chose l'avait poussé à venir jusque là. Pas pour pleurer la morte, pas pour communier non plus, d'autant que Mary semblait déchainer les passions, entre ceux qui l'appréciaient et les autres...mais Aaron ne prenait part à aucune des conversations aux alentours, restant seul dans son coin. Capuche vissée sur la tête pour ne pas être trop reconnu même si personne ne faisait jamais vraiment attention à lui. La nuit de sa mort, ses rêves avaient été étranges, plus que d'ordinaire. Il avait vu des corbeaux, et d'autres choses beaucoup moins agréables. Cela l'avait tellement perturbé que le lendemain, il avait noirci plusieurs pages de son carnet, comme pour évacuer tout ce qu'il avait pu voir, comme pour expier tout ça. Il avait trouvé l'invitation à participer à la marche sur le sol de la rue en allant faire quelques petites courses et au dernier moment il était venu, pour rien, ou peut être pour une fois avoir l'impression de faire partie d'un groupe, d'un ensemble...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://listentotheravens.forumactif.com/t115-lost-boy#682
Nuna Winter
it was nothing but it felt like the world.
avatar

○ Messages : 23

MessageSujet: Re: TC N°1 - THE FUNERAL.   Dim 19 Nov - 17:23

La mort de Mary Wallace a un quelque chose d'étrange,
de suffisamment mystique pour attiser la curiosité de Nuna. Est-ce cette histoire de corbeaux tournoyant autour du cadavre qui lui provoque ce drôle frisson le long de la colonne vertébrale ? Ou bien a-t-elle fini par rentrer de le jeu des spéculations au même rythme que la ville qui n'a cessé de faire jaillir des bouches fumantes de ses habitants mille-et-unes théories ? Il y a autre chose. Cette concomitance entre l'arrivée de Nuna à Carningsby et la mort de Mary. Cette coïncidence qui lui fait croire à un signe, à un message dont elle n'a pas su déchiffrer le code. Pas encore. Alors Nuna explore, Nuna cherche, sans ne jamais rien trouver. Les rapports de police sont aussi vides que sa caboche, sans preuves, sans logique, Mary s'en est allée sous terre en laissant derrière elle un puzzle arrogant, une énigme sans indice, sans fil conducteur. Et puis, à force de déterrer ici et là quelques fines informations sur la défunte, Nuna a l'impression d'apprendre à connaître cette pauvre gamine à travers les ouï-dire et témoignages, puisque tout le monde a son petit mot à dire, sa petite contribution au portrait que Nuna fait naître dans sa tête. Alors, naturellement, lorsqu'on a annoncé la veillée, Nuna a suivi le troupeau, armée de sa propre torche sous le ciel nocturne. Les lumières se sont allumées à la cadence des étoiles, et à mesure que la nuit tombe, le fameux mystique grandit.
Sous la lune, ces fichus corbeaux viennent rompre le silence des hommes, encore des corbeaux. Qmar les remarque, le chien-loup a les canines sorties et le pelage hérissé, il laisse échapper un aboiement qui fait fuir quelques rapaces et attisent les regards. Nuna le calme en vain, le cabot n'en a pas fini : un second aboiement est lâché, cette fois à l'attention de Nuna, comme si il essayait de lui dire : Tu ne remarques rien ? Ou plutôt ne remarques-tu pas l’absence de ce que tu devrais remarquer ?

_________________

☽ Wolves are the witches
of the animal world.


Dernière édition par Nuna Winter le Dim 19 Nov - 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://listentotheravens.forumactif.com/t93-just-a-dream
Connor Vega
drowning in a sea of emotions.
avatar

○ Messages : 39
○ Job : ancien étudiant en commerce, ancien joueur de football universitaire, sans emploi.
○ Relationship status : célib à terre depuis quelques semaines, un peu perdu.

SEEDS OF GOLD
Relationship:
RP: on.

MessageSujet: Re: TC N°1 - THE FUNERAL.   Dim 19 Nov - 18:49

Un flambeau dans la main gauche et une clope dans la droite, Connor marche parmi la foule, sans chercher à croiser le regard des autres. Il n'a pas envie de parler, trop concentré à calmer le feu des émotions qui brûle en lui. Depuis quelques temps, son corps se détraque et son esprit s'évade vers des destinations inconnues. Et ce soir, c'est pire que tout. Il ne sait pas si c'est la proximité des gens présents ou bien une quelconque force insidieuse qui s'amuse à le troubler autant, et en réalité, il n'a pas vraiment envie de savoir. Il veut seulement retrouver sa vie d'avant, retrouver son self-control. Il se fiche de la fille morte deux semaines auparavant. Cette Mary ne l'intéresse pas. Mais son père a été très clair. Tu dois y aller. Les gens d'ici se serrent les coudes. Conneries. Il suffit d'un regard lancé à la volée pour comprendre que la majorité des gens qui marchent autour de lui se foutent complètement d'elle. Pour certains, c'est l'occasion de commérer, de partager des théories les plus abracadabrantes les unes que les autres. Pour d'autres encore, c'est un moyen de passer une soirée entres potes.
Il ne la connaissait pas, alors pourquoi sent-il son estomac se serrer comme si Mary est une personne chère à son cœur ? Pourquoi doit-il faire tous les efforts du monde pour éviter de pleurer, pour calmer la tristesse infinie qui résonne dans tous ses os ? Il sait pas. Et ça le rend dingue. Saleté de Mary.
Connor préfère s'éloigner un peu du cortège, histoire de cacher ses yeux brillants d'émotion. Sa clope à peine jetée sur le sol, le voilà qu'il attrape un joint dissimulé dans la poche de sa veste. Il l'allume rapidement, sans se soucier de l'air réprobateur qu'une fille lui lance. Va te faire foutre. Y'a que ça qui arrive à le détendre.
Il s'éloigne encore un peu, pour la forme. La fumée s'élève au-dessus de lui, dessinant des formes floues dans le ciel de la nuit. Des corbeaux croassent et soudain, un aboiement le fait sursauter. Un couple qui marche devant lui commence à râler après le chien -le loup, plutôt-, mais lui, ça le rassure. L'atmosphère est trop pesante, le silence trop oppressant.

_________________
smile like you mean it. i don't mind if you don't mind cause i don't shine if you don't shine. before you go, can you read my mind ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://listentotheravens.forumactif.com/t107-intoxicated-connor#
Yancy Saunders

avatar

○ Messages : 18
○ Job : Extracteur d'informations dans les songes.
○ Relationship status : Heart-shaped void.

MessageSujet: Re: TC N°1 - THE FUNERAL.   Dim 19 Nov - 20:49

Le fait est que Yancy n’aime pas spécialement tout ce qui touche à la mort. C’est dû à plein de trucs, évidemment, mais le fait d’avoir un père serial killer et une mère décédée joue certainement une grande part là-dedans – il vous dirait, lui, qu’il a été traumatisé par des films d’horreur mais personne ne lui demande son avis : il n’est pas fiable, c’est quelque chose de bien connu. Le fait est, donc, que Yancy n’a pas de raisons de se retrouver devant la mairie ce jour-là. Il ne connaît pas Mary, il ne connaît pas sa famille, il n’a rien à voir avec la choucroute et, qui plus est, il n’est même pas sûr de comprendre l’intérêt de l’initiative. S’il est là, donc, ce n’est pas par piété ou par compassion, quand bien même le meurtre l’affecte, quand bien même la mort le désole – il a toujours pensé que le deuil ne pouvait se faire que derrière des portes fermées. S’il est là, c’est pour mener l’enquête.

Présenté comme ça, ça a l’air stupide, et même ses meilleurs potes lui aurait ri au nez s’il avait expliqué pourquoi il y allait, mais il a compilé plein de films de flics et il a noté quelque chose de frappant, chez les meurtrier, quelque chose qui l’a tracassé, quelque chose qu’il a retenu : ils reviennent toujours sur les lieux du crime et quoi de mieux pour cela que de prendre part à la veillée funèbre qui a été organisée ? Rien. On est d’accord. Il a regardé trois saisons d’Esprit Criminel pour se préparer, a pris des notes pour savoir quoi repérer. Il est là pour observer et il est hors de question qu’il laisse quoi que ce soit lui échapper. Ou qui que ce soit, pour ce que ça vaut, et pour se mêler un peu mieux à la foule, il bouscule « par accident » son voisin, lui adresse un sourire contrit :

« Pardon, je suis maladroit, je crois que je suis un peu ému. »

Parce que sembler être en situation de faiblesse c’est toujours le meilleur moyen de pousser son interlocuteur à faire un faux-pas.

_________________
someday, someday When I got the word I will be made a new creature One bright day
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noeh Eriksson

avatar

○ Messages : 30
○ Job : original family disappointment + triple diamond tattoo apprentice
○ Relationship status : fuck off

SEEDS OF GOLD
Relationship:
RP:

MessageSujet: Re: TC N°1 - THE FUNERAL.   Dim 19 Nov - 21:33

La veillée nocturne en hommage à la pauvre Mary? ouais, bof hein. Déjà que Carningsby c'est pas top niveau fun mais aller se les geler dehors pour une fille morte, non merci. C'est ce que prévoit Noeh avant que ses parents ne se mettent en travers de son chemin. Du har inget val i denna fråga. Ils ne lui laissent pas le choix, comme d'hab: ils y tiennent trop à leur réputation au sein de la ville, encore plus qu'ils n'ont besoin d'oxygène, comme si l'attention que leur accordait les autres habitants de barley street leur était vitale. Noeh il y comprend rien et, si ça ne tenait qu'à lui il les enverrait tous chie, mais ce soir il n'a pas le droit de discuter, alors il se contente de grommeler, les dents serrées. Mais quand son père lui présente un costume noir corbeau, il ne peut s'empêcher de cracher par terre en ricanant.

Le voilà maintenant dehors, la joue encore rouge après avoir reçu une gifle de la part de son connard de daron, mais c'est un sourire victorieux qui orne son visage alors qu'il fourre ses mains dans les poches de son vieux sweat usé. Ses prétentieux de parents ont disparu, sûrement pour aller essuyer quelques larmes de crocodiles avec d'autres pourris dans leur genre et le voilà seul, la laisse de son saleté de clebs dans la main, un flambeau dans l'autre, une clope au bec. Les corbeaux croassent, un autre clebs aboie, les gens avancent. Pas trop vite hein, faudrait pas rendre la veillée encore plus pénible qu'elle ne l'est déjà. Alors que Noeh se demande s'il s'amuserait pas davantage en rejoignant Mary dans la tombe, quelqu'un (yancy) le bouscule dans la foule - trop pressé que la soirée se termine, sans doute.

"Va chialer ailleurs, j'suis pas un distributeur de mouchoirs."

Un peu ému hein? Mais qu'est-ce qu'on s'en fout de cette débile de Mary et de ces cérémonies à la con. Y'a que les hypocrites comme ses crétins de parents pour faire semblant d'être touchés par ce qui lui est arrivé à l'autre conne. Noeh comme les autres il sait qu'elle n'a eu que ce qu'elle méritait et qu'aucune de ces cérémonies débiles ne pourra effacer la vérité.

_________________
† you used to say "don't be angry" i finally understand why. everything that you taught me got twisted up, on the inside. wicked roots that take me under are twisted up on the inside. holy fuck, i'm about to die. angry for no reason, twisted up inside. holy fuck, i'm about to die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://listentotheravens.forumactif.com/t95-own-the-night
Gabe Gallagher

avatar

○ Messages : 47
○ Job : électromécanicien
○ Relationship status : better off alone

SEEDS OF GOLD
Relationship:
RP: 2/3 (solal)

MessageSujet: Re: TC N°1 - THE FUNERAL.   Lun 20 Nov - 11:52

Assis sur un muret devant chez son oncle, Gabe assistait à la procession d’un œil vide. Il n’imaginait pas qu’un tel monde se rassemblerait pour commémorer Mary Wallace. Il ne savait même pas pourquoi il pensait une telle chose. Il ne connaissait la jeune femme que de loin, de vue, et encore. Peut-être était-elle plus populaire qu’il ne l’avait pensé. Peut-être que ça n’était qu’un devoir que les habitants ressentaient, aussi. Qui était-il pour le dire ? La seule chose qui lui traversait l’esprit, à ce moment précis, alors qu’il fixait les torches dont la marche funèbre avait quelque chose d’hypnotique, c’était que si c’avait été lui, le mort, il n’y aurait pas eu le dixième de cette mise en scène. Et c’était tant mieux, en un sens. Lui qui s’était toujours efforcé de ne pas être remarqué, de ne pas être vu, n’aurait-ce pas été la consécration de son invisibilité, que personne ne prenne le moindre flambeau pour illustrer sa mémoire, pour feindre de se souvenir de lui ? Sans sa mère pour le pleurer, sans son frère pour évoquer une enfance grise et terne, que lui restait-il ? Son oncle ? Même s’il pouvait imaginer qu’il laisserait un vide dans cette vie-là, au moins, il ne voyait pas pour autant son oncle faire le moindre effort pour organiser des adieux dignes de ce nom. Peut-être ferait-il l’effort de visiter la tombe de son neveu, une fois ou deux, mais il s’arrêterait bien vite. Ça n’était pas vraiment dans les habitudes des Gallagher, de montrer le moindre signe de tourment. Alors, fidèle aux siens, Gabe se contenta d’observer ces gens rassemblés, de se laisser hypnotiser par les lucioles orangées qui se fondaient dans la nuit tombante et de rester sourd aux croassements des volatiles qui s’agitaient sur les toits avoisinants. Sa seule contribution fut de sortir un paquet de cigarettes usé de la poche de sa veste et d’allumer, à son tour, un petit point rougeoyant dans la nuit, avant d’expirer lentement une fumée aussi grise et terne que l’ambiance qui régnait à Carningsby ce soir-là.

_________________

better off alone anyway
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kell Townsend
sympathy for the devil.
avatar

○ Messages : 231
○ Multi-comptes : nan.
○ Job : repealed from everywhere, he spends his days downtown, smocking and watching you with a creepy smile.
○ Relationship status : he doesn't want to be loved.

SEEDS OF GOLD
Relationship:
RP: available 2/3 : solal.

MessageSujet: Re: TC N°1 - THE FUNERAL.   Mar 21 Nov - 20:06

La flamme vacilla un instant dans sa main, douce oscillation ondoyante qui finit par disparaitre dans un coup de vent. Il observa les braises rouges au bout de la cigarette qu’il cala dans sa bouche sèche et pâteuse, puis poursuivit son chemin dans un nuage de fumée opaque. Il rouspéta mécaniquement en heurtant le bout d’un trottoir jusque-là invisible en raison du brouillard, et se laissa guider par ses pas sans destination réelle. Ce soir, il n’avait rien prévu de particulier, hormis flâner en ville une poignée d’heures, avant de regagner les hauteurs pour se perdre en forêt. L’odeur du bois gorgé d’eau, de la terre humide et des feuilles mortes lui manquait atrocement ; il n’avait pas dormi dans sa cachette depuis des jours, consigné à la maison. Une demande de Yancy par ces temps troubles où tout le monde s’était mit à chercher le coupable idéal du meurtre de la jeune Mary. D’ordinaire il ne tenait pas compte de ses recommandations à deux balles, mais il avait besoin de fric, et par conséquent, il avait obéit docilement tel un agneau. Chose qu’il n’était certainement pas. D’ailleurs, des doigts commençaient déjà à le pointer pour les faits sordides récents. Après tout la pomme ne tombait jamais loin de l’arbre, et on ne savait rien de ce gosse désœuvré au sourire étrange. Diabolique même… Et ceux qui à l’époque de l’arrestation de son père s’en étaient donnés à cœur joie en affirmant qu’il avait forcément participé, étaient ceux qui persistaient à vouloir le rattacher au moindre fait bizarre de Carningsby. Grand bien leur fasse, tant qu’on lui foutait la paix, on pouvait bien parler sur son dos, sans que ça ne le fasse sourciller. Mais comme le destin était moqueur et sournois, il le fit débarquer en pleine procession pour la défunte, où régnait un silence glacial. Putain. La veillée mortuaire lui était royalement passée au-dessus de la tête. Si on le croisait dans les parages, les plus vindicatifs allaient hurler à la provocation…Kell jeta son mégot par terre et étouffa une moue amusée, bien décidé à foutre un peu le bazar. Il s’approcha de l’assemblée, où les visages en pleurs pour la plupart fixaient la mère de la malheureuse qui remerciait les habitants de leur venue. Mmh cette imbécile n’avait eu que ce qu’elle méritait… Toutefois il n’était pas son bourreau, dommage. Il retourna vers le fond, cherchant du regard une proie identifiable à qui soutirer une seconde clope et tomba sur une silhouette recroquevillée. Parfait. Il avança à toute jambes vers le garçon à la tignasse rousse  ( @connor vega ) – qui lui rappelait la couleur du feu ce qui tendit ses muscles d'excitation – et se campa devant lui. « T’en as un autre ? » Pas de bonjour, ni de formules de politesse, à quoi bon ? Il était connu comme le loup blanc ici, les présentations n’étaient ni à faire ni à refaire. « Arrête de chialer, tout le monde sait que c’était une connasse. » Ses propos étaient brutaux et francs, mais comme à son habitude il s'en foutait.

_________________

- did you hear about the midnight rambler the one that shut the kitchen door, he don't give a hoot of warning wrapped up in a black cat cloak he don't go in the light of the morning; he splits the time the cock'rel crows, talkin' about the midnight gambler, the one you never seen before. | @ the rolling stones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://listentotheravens.forumactif.com/t74-the-midnight-rambler
Benjamin Riggs

avatar

○ Messages : 16
○ Job : Conducteur de bus / photographe nature & urbain. Non il fait plus les mariages c'est emmerdant.
○ Relationship status : Seul et célibataire.

SEEDS OF GOLD
Relationship:
RP:

MessageSujet: Re: TC N°1 - THE FUNERAL.   Ven 24 Nov - 11:42

C'est pas qu'il s'en fout de Mary Wallace. Il l'a trouvée assez intéressante Mary, dans sa banalité, du moins assez pour lui faire un peu de place dans la carte mémoire de son reflex. De loin. Il préfère toujours les gens de loin, Benjamin. C'est pas qu'il s'en fout. Il se sent même un peu coupable parce qu'elle n'était peut-être pas encore morte quand il traînait à l'orée des bois cette nuit-là et il n'a rien fait — il ne savait pas bien sûr mais pour une fois il aurait aimé avoir une intuition —, parce qu'il est détenteur d'une information qui pourrait mener la police à un suspect, mais qu'il préfère mener son enquête tout seul comme un sale gosse qui ne fait pas confiance aux adultes pour les choses importantes. Le fait qu'il ne fait jamais confiance à personne et qu'il ne s'en remettra qu'à son propre jugement, même si ça veut dire retarder l'enquête officielle, même si c'est un délit. Avec un peu de chance personne ne le saura jamais. Pas vu pas pris.
C'est pas qu'il s'en fout de Mary Wallace mais il n'est pas là pour elle ce soir. Il est là parce qu'il espère coincer Yancy après la veillée. Il faut qu'il sache ce qu'il foutait dans la forêt cette nuit-là. Quelle histoire de merde. Il ferait mieux de repartir se fondre dans la foule new yorkaise et oublier tout ça, c'est ce qu'il se disait encore tout à l'heure en enfilant des vêtements assez sombres pour l'occasion, mais il aime trop fourrer son nez partout, c'est peine perdue.
Il est satisfait de trouver Yancy au cœur de la foule assemblée devant la mairie, quelques autres visages plus ou moins familiers ça et là. Il attrape un flambeau avant de se mêler au petit monde et reçoit la fumée âcre d'une cigarette en plein visage. Il grogne. « Sérieusement ? » Il fume lui aussi mais pas dans la gueule d'autrui, pas à une veillée, les gens n'ont aucun savoir vivre ou quoi ? Il regarde autour de lui prêt à engueuler le coupable et constate que tout le monde semble s'être passé le mot. Apparemment c'est considéré comme acceptable d'allumer une clope à la mémoire de Mary Wallace. Il suppose que ça aurait pu être pire, au moins elle n'est pas morte d'un cancer du poumon. L’œil un brin désapprobateur, il se rapproche de l'un de ces fumeurs (@Gabe Gallagher), justement, histoire de ne pas montrer trop d'intérêt à Yancy pour le moment. « Ce serait marrant qu'on foute le feu à la forêt tant qu'on y est, » il grommelle. Entre les clopes et les flambeaux, c'est pas exclu.

_________________
playlist
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tom Ellis

avatar

○ Messages : 15
○ Job : policier
○ Relationship status : bien trop compliqué

MessageSujet: Re: TC N°1 - THE FUNERAL.   Ven 24 Nov - 15:23



    Venir ici c'était une torture inavouable, un truc logé là dans son coeur qui n'en finissait pas de le faire tambouriner contre sa poitrine endolorie. Il n'était pas venu parce qu'il l'avait souhaité, non, il aurait préféré s'enfermer chez lui ou rouler en ville pour surveiller les rues désertées à cause de cette veillée. On l'avait désigné volontaire pour encadrer la veillée ; des débordements n'étaient pas prévus mais l'affaire faisait tellement parler dans les bars que ses supérieurs avaient peur que les débats ne viennent briser ce moment solennel de recueillement. Il y en avait toujours pour oser parler, pour tenter les autres. Tom était là pour empêcher cela alors il traînait derrière et épiait les messes basses, tentant d'oublier l'endroit où il se trouvait et les souvenirs qu'il produisait en lui. Son regard s'était finalement posé sur deux jeunes hommes et l'agressivité de l'un d'eux lui parut déplacée. Ses propos attireraient l'attention s'ils étaient entendus et cela déclencherait, il en était sûr, une avalanche de remarques malvenues alors que la mère de Mary Wallace parlait à l'assemblée. Il s'approcha doucement, un peu morose de constater que ses supérieurs avaient eu raison de s'inquiéter, et hésita avant de parler. Ce soir, il n'avait vraiment pas envie de faire des efforts, de s'ouvrir pour confronter quelqu'un. Alors, mollement, il s'adressa au provocateur (@Kell Townsend) : « Vous savez que c'est une qualité de garder son avis pour soi quand c'est absolument pas le moment de le partager ? » Il avait à peine ouvert la bouche et il espérait que son intervention suffirait ; il les laisserait fumer, ce soir, il n'était pas là pour ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TC N°1 - THE FUNERAL.   

Revenir en haut Aller en bas
 
TC N°1 - THE FUNERAL.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A RAVEN'S EYE :: CARNINGSBY, VA. :: RIVERMONT :: TOWN HALL-
Sauter vers: